Eunoia

Ouvrir son coeur aux petits plaisirs de la Vie...


Paraître ou ne pas être…
… Telle n’est plus la question !
Les apparences sont souvent trompeuses peut-être… Mais il n’est pas rare que les gens ne se fient qu’à celles-ci. Par conséquent, nous ne jurons/jugeons que par elles aussi.
Tenter de se cacher derrière des fringues, du maquillage voire même un sourire d’apparat ou encore prétendre avoir une vie dorée, remplie de billets ou du dernier objet relève de cette superficialité. 
La société de consommation nous y pousse mais avons-nous simplement envisager l’alternative de l’authenticité ?  Avons-nous essayé de vivre en nous? Nous sommes-nous préoccupés de ce que nous sommes vraiment plutôt que ce que nous projetons aux autres? 
Le bien être est en plein essor. Voilà un moyen de se recentrer, d’entrer en contact avec nous-mêmes; pourtant quand la séance est terminée, nous reprenons notre rythme de vie effréné, nous retrouvons le bruit et l’agitation de la ville… 
La seule chose à laquelle nous sommes constamment connectés : la nouvelle technologie. Sans téléphone, internet et synchronisation, nous ne sommes plus rien. Nous ne sommes plus Nous.
Il est temps de nous réveiller et d’écouter notre petite voix, celle que nous étouffons par tant de bruits parasites…

Paraître ou ne pas être…

… Telle n’est plus la question !

Les apparences sont souvent trompeuses peut-être… Mais il n’est pas rare que les gens ne se fient qu’à celles-ci. Par conséquent, nous ne jurons/jugeons que par elles aussi.

Tenter de se cacher derrière des fringues, du maquillage voire même un sourire d’apparat ou encore prétendre avoir une vie dorée, remplie de billets ou du dernier objet relève de cette superficialité. 

La société de consommation nous y pousse mais avons-nous simplement envisager l’alternative de l’authenticité ?  Avons-nous essayé de vivre en nous? Nous sommes-nous préoccupés de ce que nous sommes vraiment plutôt que ce que nous projetons aux autres? 

Le bien être est en plein essor. Voilà un moyen de se recentrer, d’entrer en contact avec nous-mêmes; pourtant quand la séance est terminée, nous reprenons notre rythme de vie effréné, nous retrouvons le bruit et l’agitation de la ville… 

La seule chose à laquelle nous sommes constamment connectés : la nouvelle technologie. Sans téléphone, internet et synchronisation, nous ne sommes plus rien. Nous ne sommes plus Nous.

Il est temps de nous réveiller et d’écouter notre petite voix, celle que nous étouffons par tant de bruits parasites…

  • 19 janvier 2012
  • 2